site des victimes du credit mutuel
site des victimes du Credit Mutuel
site des victimes du Credit Mutuel

Introduction aux affaires concernant le Crédit Mutuel

Beaucoup d'entre vous ont remarqué que les banques sont les dirigeants de fait des pays.
Ce qui s'applique au pays s'applique bien entendu à nous, habitants du pays. Rien ne se fait sans la finance et les politiciens, qui, que ce soit ceux de gauche ou de droite, en passant par l'extrême ou par le centre, brossent les banquiers dans le sens du poil.
Nous avons bien entendu de nombreuses lois, qui, sur le papier, sont censées nous protéger. Ces lois ne sont malheureusement pas faites pour nous, gens de la base, car un des deux plateaux de la balance de la justice a tendance à pencher immuablement du côté de celui qui y pose la bourse la plus pleine.
Le sloggan "Trop de lois tuent la Loi" est parfaitement exact, car cela engendre l'incompréhension et permet, de ce fait, la corruption à des niveaux à peine soupçonnables. Notre pays, la France, qui se targue d'être le pays des Droits de l'Homme, baffoue, par ses institutions corporatistes, la Convention Européenne des Droits de l'Homme et du Citoyen qu'elle a pourtant ratifiée (les articles qui sont les plus souvent bafoués sont les articles 6,8,9,10,13 et 14).
Bientôt, nous aurons des élections, vous noterez au passage que nos chers politiciens nous parlent de tout, sauf de la remise à plat et de l'ordre dans les systèmes judicaires, commercial et civil, qui sont, dans certaines juridictions, particulièrement faisandés par des trafics pervers orchestrés par une minorité de gens de justice confortés dans leurs agissements par le corporatisme régnant.
Nos politiciens pourtant si prompts à pondre une Loi, dès le premier fait divers où aucun d'eux n'est concerné, rechignent et freinent des quatre fers lorsqu'il faut faire le ménage, dès lors qu'une affaire touche l'oligarchie ou des confrères de leur profession d'origine.
Par les temps qui courent, ce ne sont pas les affaires judicaires touchant nos politiciens qui manquent, mais nous avons tous pu le constater, au lu et au vu des dossiers récents, qu'elles se terminent très fréquemment, pour ne pas dire tout le temps, par un flop sans précédent.
Le Président Sarkosy, avocat dans le civil, a déclaré au cours d'un émission télévisée que "la justice civile ou commerciale fonctionne dans l'ensemble bien".

Allez aux pages suivantes pour voir si les constatations du Président reflètent bien la vérité.