site des victimes du credit mutuel
site des victimes du Credit Mutuel
site des victimes du Credit Mutuel

LES AFFAIRES PAS CLAIRES DU TOUT DU CM (3)

Fort de ce qui a été révélé précédemment, certains cadres directeurs, ainsi que, des administrateurs de certaines caisses de Crédit Mutuel la jouent avec le sourire, car ils sont au courant des combines et laissent donc libre court à certaines fantaisies qui engageraient à coup sur la responsabilité d'un banquier.
Enfin! Il faudrait plutôt dire responsabilité de banquier, qui n'ont pas de "boys" auprès des tribunaux.
Ces agissements, sont loin d'être des erreurs ou des négligeances, parce qu'elles sont faites sciemment, elles sont d'ordre délictuelles. D'autant que certains d'entre eux démontrent par la particulière perniciosité de ces actes qu'ils jouent de la crédulité des sociétaires et de la confiance qu'ils accordent au cadre de la banque.
On trouve de tout, du directeur qui se fait passer pour un administrateur, pour faire modifier devant notaire un acte de prêt déjà en vigueur depuis quelques années, pour pouvoir ôter du coup de l'assurance décès-invalidité un sociétaire qui avait des problèmes de santé et pour lequel ils sont déjà intervenus..
Au directeur ou administrateurs usant des réseaux, pour mamailler avec l'aide d'un notaire un acte que le sociétaire n'aurait jamais signé, si ce notaire l'avait informé de la petite bricole fortuitement insérées dans l'acte, et qui le condamnait la seconde même où il y apposerait sa signature.
A la caisse qui perd des virements, des dépôts ou encore qui accepte des chèques signés par des tiers, au refus d'asurances alors que la ganrantie était acquise, et qui a entrainée la mise en liquidation de l'assuré.
Voir ici un exemple (d'autres suivrons)
La finalité de toutes ces magouilles réside dans le fait que derrière toutes ces affaire se trouve un garant, une caution, c'est lui qui est visé dans toutes ces affaires, et ce sont ses biens que veut s'approprier à tout prix ce banquier.
Un banquier qui affiche clairement d'ignobles mensonges, qui fait tout pour camouffler ses activités occultes alors qu'il a bénéficié depuis des années d'aides substancielles de l'Etat, devrait être radié de la liste des banques lorsque ses façons d'agir dégénèrent de manière révoltantes et scandaleuses.
Les cas dénoncés à l'époque à l'AVCM, ne sont que trop nombreux, anormalement nombreux, ils ne le seraient pas s'il n'y avait pas un hic quelques part. Ce hic, déjà décrit sommairement dans les pages précédentes prend sa racine, dans le conflit d'intérêt et/ou la prise illégale d'intérêt, qui est le pire fléau que connaisse la société actuelle.
Voici un exemple d'affaire qui a la particularité d'avoir, eu droit, à presque toute la panoplie des ignominies