ASSOCIATION DES VICTIMES DU CREDIT MUTUEL
A.V.C.M. le site des Victimes du Crédit Mutuel

 


NOUVEAU SCANDALE AU CREDIT MUTUEL DE NEVERS !

Responsable : M PATRICE IRÉNÉE
Adresse : 8 Bis PLACE CARNOT
BP 246
58002 NEVERS CEDEX

Téléphone : 08 20 35 51 53
Fax : 03 86 57 76 07

Email : 02524@cmcee.creditmutuel.fr


ESCROQUERIE AUX DÉPENS D’UNE « PERSONNE DÉPENDANTE »

Chers Amis,

 
Comme vous ne le savez certainement pas, le CREDIT MUTUEL DE NEVERS est placé sous la haute autorité de la

 FÉDÉRATION DU CREDIT MUTUEL CENTRE EST EUROPE

« DIRIGÉE D’UNE MAIN DE FER PAR LES CONSORTS PFLIMLIN ET LUCAS »

À STRASBOURG !

Cette Fédération, de droit Alsacien Mosellan et à caractère « sectaire », est responsable de la bonne conduite et de la moralité des Caisses de Crédit Mutuel de tout le secteur quart Nord Est France.

 

ÇI-DESSOUS LE TEXTE DU MESSAGE RECU SUR LA MESSAGERIE DE L’AVCM

« Je voudrais vous informer sur les agissements d'un conseiller financier du Crédit Mutuel de Nevers ; ma soeur est décédée brutalement à l'âge de 72 ans à Nevers le 3 juillet; moi et ma fille sommes ses seuls héritiers ; fin août, j'apprends que son conseiller financier par un testament en bonne et due forme est son légataire universel et qu'il reçoit un appartement à Nevers et une somme d' argent importante ; fin octobre, je sollicite un rendez-vous auprès du Directeur de Dijon ; je l' obtiens le 22 décembre et lui demande que son conseiller de Nevers restitue l' héritage ; il me répond fin janvier en me rappelant qu' il y a un testament ; je lui écris à nouveau menaçant de porter plainte ; il vient de me rappeler le testament ; des documents trouvés dans l'appartement de ma soeur montrent qu' il y a eu manipulation.

Avez- vous eu ce genre d'affaires ? Un procès est-il envisageable ?

 Avec mes remerciements »

 
Le Directeur de DIJON a dit « il y a un testament » dans le sens du fameux « circulez, il n' y a rien à voir » !

C’EST SCANDALEUX

Il faut dire qu’avec les exemples du « haut », comment ne pas s’attendre à ces dérives ? Voilà encore une affaire qui démontre l’incapacité des dirigeants à faire régner l’ordre et la morale dans cet « organisme financier ».

 

Messieurs les Procureurs que nous avons informés de ces dérives et d’autres, ne daignent même pas nous répondre. Ils se rendent donc complice de ces malversations et de ces dérives. Comment ces personnes peuvent-elles faire confiance à la Justice de la France.

 

NOUS VEILLONS A LA SUITE DE CETTE AFFAIRE SOYEZ EN CERTAINS !