Bienvenue cher visiteur !

Ce site est conservé en hommage à ses créateurs, Daniel et Jean Claude, qui hélas ne sont plus de ce monde. Vous pouvez voir l'important travail qu'ils ont réalisé en cliquant  ICI. Si vous aimez cette page, partagez-la sur

Chers lecteurs,

Le site est en restructuration et en cours de travaux

En ces temps difficiles liés à la Covid19, une pensée pour les indépendants, commerçants, artisans, etc. qui risquent de laisser le fruit de leurs longues années de travail, engloutis par les mois d'inactivité.

Certains d'entre eux ne pourront se relever de cet épisode douloureux, car en sus de l'épuisement financier, un grand nombre d'entre eux, sinon tous, sont engagés sur leurs biens personnels pour les financements qu'avait accordés le banquier à l'entreprise. Le cautionnement demandé par la banque au dirigeant de l'entreprise est une pratique particulièrement répandue et usitée par des banquiers, ces derniers se disent partenaires. Partenaire oui, mais, pas partenaire dans le risque.

Lorsque l'indépendant dépose son bilan, le banquier "partenaire" devient un adversaire redoutable, particulièrement coriace et vorace qui se chargera de l'achever.

Si, comme chez moi, le banquier a demandé mon cautionnement, alors que je n'avais pas les moyens d'honorer la dette principale, la banque du Crédit Mutuel pour écraser celui qui ne peut pas payer, a alors usé et abusé de stratagèmes des plus vils, de situations conflictuelles avec la participation active de gens du milieu judiciaire, pour piétiner son ex-partenaire et l'empêcher de vivre sereinement en le harcelant pendant des décennies.

Il ne faut pas perdre de vue que le banquier a des milliers d'affaires dans l'année, mais celle-ci n'en est qu'une, isolée parmi des milliers par an et on ne fait pas le poids. L'avocat est un passage obligatoire pour se défendre, mais une affaire en face de milliers d'affaires, La question est: comment se conduisent ceux qui ont fait serment de défendre la veuve et l'orphelin ?

Vous pouvez suivre et découvrir les méthodes pas claires du banquier qui donne le LA et de ceux qui lui sont inféodés.
Ces méthodes sont dignes des pires régimes totalitaires des plus crapuleux. Elles ne sont pas combattues, comme il se devrait, c.à.d. au travers une justice totalement indépendante, composée comme la justice pénale criminelle avec des jurés pris au hasard. sur ce blog

Une pensée amicale pour les victimes qui sont poursuivis dans des affaires de constructions scandaleuses et dévoyées. L'affaire Appolonia en est un exemple. Cette affaire est un scandale lié à la construction en VEFA (vente en l'état de futur achèvement), grosso-modo : le notaire fait débloquer les sous des acquéreurs de logements en fonction de l'avancement du chantier et du respect des règles définies. Cette affaire implique de multiples banques, le Crédit Mutuel comme d'autres banquiers, le promoteur et des notaires ont aussi une bonne participation là-dedans. Il y a de multiples affaires comme celle-là sur le sol français : ( Brun habitat, Bartholdi, Les Jardins de Montéglin, etc.) et bien d'autres qui restent plus discrets. Elles représentent chacune plusieurs millions voir de milliards d'Euros.

Les problèmes sont multiples et ne se limitent pas seulement à la VEFA, car on en retrouve ailleurs comme par ex. dans la construction de maisons individuelles, dans les successions, etc.

Curieusement, les poursuites dans les grosses affaires coincent. C'est peut-être dans l'attente de trouver le "fusible" qui souvent est un exécutant et non le principal responsable et organisateur.

Les victimes de ces agissements n'en voient le bout du tunnel judiciaire qu'après des dizaines d'années de procédures et le porte-monnaie vidé.

Comme nous pouvons le constater, dans les entourloupes financières, nous avons à la tête du système au moins 3 personnes dont au moins l'une devrait suivre les règles déontologiques de sa profession: le banquier, un intermédiaire et le notaire.

Chacun est notablement connu et les affaires judiciaires n'avancent pas, ce qui permet au banquier qui détient des cautionnements de mettre à mal les finances des victimes (caution ou entrepreneur non payé).

Entrez sur la page du site existant dans l'attente de sa restructuration

Continuez et allez à la page suivante.